Follow Me !
Facebook Twitter Linkedin Instagram Snapchat

CHEFCHAOUEN, BLUE PEARL

Retour sur l’un de mes voyages au Maroc, direction Chefchaouen !

J’avoue que les voyages en bus ne m’avaient pas manqués,
de toute façon je n’avais pas le choix et pour tout vous dire j’ai fais 10h de bus.

Le billet m’a couté 140 DHR / départ de Casablanca, soit environ 14€

Après quelques jours au Maroc avec l’office de tourisme, j’ai voulu en profiter pour visiter cette ville magnifique.

J’ai appris l‘existence de Chefchaouen il y a maintenant 2 ans grâce aux nombreuses photos que j’ai pus voir sur Instagram. J’ai toute suite voulu la visiter et aujourd’hui je l’ai fais !

Tout d’abord pour vous rendre à Chefcheouen il vous faut prendre un billet de bus ou de train !
Le seul bémol ; il faut se déplacer sur place, à la CTM plus exactement.

 Il n’est pas possible d’acheter des billets en ligne au Maroc (pour le moment), première info pratique au cas ou 😉

Deuxième infos pratique, il existe des billets dites « premium », bus plus confortable, plus d’espace et avec wifi. Le billet et un tout petit peu plus cher, après à vous de voir si vous voulez le wifi ! (perso, la connexion est médiocre)

Troisième infos pratique, si vous entamé un long voyage en train ou bus au Maroc, un conseil, chargez vos appareils électroniques aux maximum avant l’embarquement. Le voyage peut vous sembler LONG, TRÈS LONG.

Une fois sur place, à Chefchaouen, il vous faut un hôtel ! Si vous n’avez pas de réservation, pas de panique.
Il y a une multitudes d’hôtel et maisons d’hôtes sur place.

 Les tarifs des chambres varient de 70dhr à 200dhr la nuit (7€ à 20€ avec douche et wifi)

 si vous êtes avec votre conjoint(e) et vous êtes originaires d’un pays à confession musulmane, on va vous demander votre acte de mariage. Si vous ne l’avez pas avec vous, vous pouvez toujours prendre deux chambres séparées. Sinon pour les personnes ayant une pièce d’identité étrangère ou sans confession musulmane, vous n’aurai pas à présenter votre acte de mariage.

Pour en revenir à la ville en elle même, il m’a fallu seulement une journée pour tout visiter. Elle se fait à pied très facilement.
La ville est entièrement peinte en bleu, des décorations aux luminaires en passant par les chaises des restaurants, TOUT, vraiment TOUT est repeint de bleu.

 Le nombre de chat m’a marqué ! Il y a énormément de chat.
C’est une destination que je voulais absolument voir au moins une fois dans ma vie, comparé à d’autres destinations, il m’a suffit que d’une journée pour tout visiter et c’est un peu dommage.

Je m’attendais sans doute à beaucoup plus et finalement ça ne m’a pas marqué plus que ça, mise à part du bleu vraiment partout. Ce n’est que mon ressenti personnel, je vous conseille de la visiter et avoir votre propre point de vue.

Pour finir, si vous me demandez « Ali, mais pourquoi la ville est totalement bleu ? « ,  il y a de nombreuses hypothèses mon cher Watson !

- La première : Il y a quelques années les femmes du villages auraient eu l’idée de repeindre tout le village pour donner cette particularité (qui fait sa célébrité avec le cannabis mais on n’abordera pas le sujet ici 😉 ) et attirer les touristes du Maroc et d’Espagne pour la visiter. (plutôt réussi si c’est le cas et je dirais même BRAVO)

- La seconde : les immigrés juifs fuyant l’Espagne durant la seconde guerre mondial, ont introduit la couleur bleu à Chefchaouen.

– La troisième : Certains disent que le bleu fait référence à la mer Méditerranée ou encore pour le confort des yeux en été quand le soleil tape fort.
Quant à la dernière hypothèse, plus atypique : le choix du bleu a été fait pour éloigner les moustiques du village.

Quelques soit l’hypothèse sur le choix de la couleur, Chefchaouen qui n’était pas ou peu connue il y a 20 ans, elle est devenue aujourd’hui un village très célèbre et attractif qui attire des milliers de touristes chaque années.
Chefchaouen reste tout de même l’une de mes plus belles découverte de 2017.

Et si vous aussi, un jour vous êtes de passage au Maroc, prenez un bus pour Chefchaouen et dans quelques années vous pourrez dire « j’y étais » !

MOI ?… J’Y ÉTAIS !